Organisation d’enterrement de vie de garçon, comment je m’y suis pris

soirée entre copains

Fort de ma première expérience (petit rappel pour ceux qui n’auraient pas suivi : j’ai déjà été amené à organiser l’enterrement de vie de garçon de l’un des mes meilleurs amis, découvrez notre aventure sur mon blog), j’ai été choisi pour m’occuper des animations destinées à fêter la fin du célibat d’un copain.

Voulant lui offrir un EVG des plus inoubliables, j’ai décidé de m’entourer de professionnels pour m’aider…

Un professionnel à la hauteur de l’évènement

Lors du dernier enterrement de vie de garçon que j’ai organisé, nous avions opté pour du paint-ball en prenant soin bien sûr de s’affubler de déguisements loufoques. A l’époque, j’avais le temps de préparer tous les détails moi-même. Mais aujourd’hui, à cause de mes nouvelles obligations professionnelles et familiales, je manque un peu de temps. Aussi, lorsque j’ai été désigné par les copains pour préparer l’EVG d’Eric, une idée m’est venue à l’esprit : pourquoi ne pas déléguer les préparatifs à des spécialistes. En parcourant le web, c’est sur Evènementiel Pro que j’ai trouvé mes devis.

J’y ai déniché d’innombrables prestataires notamment des loueurs de limousine et des professionnels de l’animation. Une rubrique consacrée aux appels d’offres a attiré mon attention. J’y ai donc posté une annonce disant que j’étais à la recherche d’un organisateur de soirées. Rapidement, j’ai reçu de nombreuses propositions. Après un comparatif, j’ai opté pour les services d’un spécialiste dans l’organisation d’enterrement de vie de garçon. Grâce à lui, je ne m’occupe de rien. Il prend en charge tous les préparatifs de A à Z, tout en tenant compte de nos préférences et besoins.

Déroulement de l’EVG

soirée en boite de nuit

Le jour J, nous nous sommes tous retrouvés près du bureau d’Eric. Première étape : l’enlèvement. J’aurai personnellement voulu faire ça à l’américaine, type kidnapping mais mon organisateur m’en a dissuadé. Nous sommes donc allés le cueillir sur son chemin du boulot. Autant vous dire que sa stupéfaction était immense. Puis, direction la résidence secondaire d’un ami, située en bord de mer.

Une fois la nuit tombée, nous nous sommes rendus dans un bar à l’oriental avec au programme, une belle prestation de danseuses du ventre et shisha. Moment magique et inoubliable, croyez moi. Le lendemain, mon organisateur nous avait prévu une activité spécifique. Après le petit-déjeuner, nous avons pris la direction d’un site de saut à l’élastique bien connu dans la région.

J’ai eu la plus grande frayeur de ma vie mais comme tout le monde s’est lancé, il n’était pas question pour moi de me désister. Après cette journée chargée en émotion, nous nous sommes rendus sur la plage pour profiter du soleil et de la mer, avec en supplément quelques canettes de bières. Lors de notre dernière nuit sur place, nous sommes allés dans une boîte de nuit, histoire de finir en beauté cet EVG. Pour pimenter la soirée, j’ai proposé un jeu. Le perdant devra sortir avec un déguisement de lapin rose. C’est Franck qui s’y est mis. C’était le fou-rire garanti mais malheureusement, le videur nous a empêchés d’entrer avec cet affublement. Du coup, il a été contraint de se changer. Quel dommage.

Écrit par Phyl le dans Actus au fil de l’eau

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : ezdnujq7xe