Après le vélo, la moto, vive les deux roues !

Moto

Après mes deux derniers stages de pilotage sur une sportive et un roadster, ma décision est prise : je vais m’acheter une moto. Voici un vieux rêve d’enfant qui va enfin se réaliser. Je prépare sans plus attendre mon dossier de prêt personnel.

Neuve ou d’occasion ?

L’idéal serait d’acheter une moto neuve. Je serais ainsi le premier propriétaire du deux roues. Et puis c’est aussi la garantie d’avoir un engin en très bon état, non ? De plus, les pièces sont garanties d’origine. Sans oublier que les frais d’entretien gratuits sont offerts par le concessionnaire, pour une durée minimum d’un an. Par ailleurs, avoir la possibilité d’acheter une moto neuve, c’est aussi disposer d’un large choix en matière de modèles et de marques. Et si plus tard, je vends mon deux-roues, je peux réaliser une très bonne affaire.

Néanmoins, comme le prix d’une moto d’occasion est plus abordable qu’une neuve, beaucoup de personnes sont tentées par des modèles de "seconde main". Prudence est de mise cependant, car sans une inspection très minutieuse associée à des essais sur route, on risque de se retrouver avec un deux roues en très piteux état. C’est pourquoi il faut prendre le temps de bien se renseigner sur l’historique de la moto.

Quels sont les critères de choix d’une moto ?

Les paramètres de sélection d’un deux roues sont très variables d’un motard à un autre. Me concernant, comme j’apprécie particulièrement la vitesse, mes principaux critères de choix sont essentiellement basés sur les points mécaniques. C’est pourquoi les basiques et les trails ne m’intéressent pas. Je suis plutôt branché moyenne cylindrée. Bien sûr, il n’est pas non plus question d’opter pour un gros moteur de 1200 cm3. Un deux roues de 600 cm3 me suffirait largement.

Au moment de l’achat, je m’attarderai surtout sur la puissance de l’engin, sur son couple de moteurs, sur la taille de ses roues et sur son système de freinage. Toutefois, pour un bon confort de conduite, je dois aussi tenir compte de son ergonomie. En effet, faire de la moto est riche en sensations, mais c’est encore mieux sans les douleurs au cou, aux poignets et au dos. Enfin, le poids de la moto et son gabarit joueront également un rôle très important lors de la sélection du véhicule.

Moto Suzuki

Un roadster ou une routière ?

J’ai déjà eu l’occasion d’essayer à plusieurs reprises une routière et je n’ai vraiment rien à redire sur le confort de ce type de motos. Ces deux roues conviennent parfaitement aux personnes qui adorent sillonner les routes. J’ai déjà repéré une Suzuki GSX 1250 FA et une Honda VFR1200F. Seul bémol, pendant les essais, j’ai constaté que ces routières sont trop lourdes et donc très difficiles à manier pour moi.

J’ai donc jeté un oeil sur les roadsters, avec leur prise en main facile, qui seraient les motos idéales pour les débutants. Moi j’étais tout simplement conquis par la bonne tenue de route de ces motos. Et mon premier coup de cœur s’est porté sur une Ducati Monster 620. Néanmoins dès que j’ai enfourché la Kawasaki ZR-7, j’ai craqué sur ce modèle. Je vais tout de même investir dans une bulle pour me protéger du vent.

Écrit par Phyl le dans Actus au fil de l’eau

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : tq3r5unbrz