Se préparer à la paternité

Devenir papa

Souvent, lorsqu’un couple va endosser pour la première fois le rôle de parents, les attentions sont surtout focalisées sur les futures mamans. Pourtant la naissance d’un enfant est aussi une expérience très redoutée par les papas.

Se préparer à devenir papa

Même si la naissance prochaine d’un bébé est un évènement très heureux pour un couple, cette aventure n’est pas vécue de la même façon chez les deux parents. En effet, alors que la maman ressent physiquement et psychologiquement la grossesse, ce n’est malheureusement pas le cas du papa, du moins physiquement. De ce fait, de nombreuses questions se bousculent alors dans leurs têtes comme : est-ce que je vais être à la hauteur ? Est-ce que je serai un bon père pour mon enfant ? Me concernant, j’avais même des doutes pour ce qui est de mon instinct paternel.

Mais c’était plus de peur que de mal. Et contrairement à mes craintes et à mes appréhensions, tout s’est merveilleusement bien passé. Aujourd’hui, je suis tout simplement le plus heureux des papas. Comment j’ai fait ? Déjà, dès le début de la grossesse, je me suis entièrement investi dans l’aventure de la paternité. J’ai même déjà sélectionné, avec mon épouse, quelques modèles de faire-part de naissance pour annoncer l’arrivée de notre fils à nos proches et à nos connaissances.

Et puis, pas une seule fois, je n’ai raté une visite prénatale de la future maman chez le gynécologue. J’en ai fait de même aussi pour les cours de préparation à l’accouchement, pour le plus grand bonheur de ma compagne. D’ailleurs, avec les échographies, on peut suivre, mais surtout voir de près l’évolution du bébé. Et ma grande émotion fut, bien sûr, la toute première fois où j’ai entendu les battements de son cœur. Mais j’ai également beaucoup touché le ventre de la mère, particulièrement quand bébé a commencé à bouger.

Rendez vous utile

Père et son bébé

Par ailleurs, j’ai aussi participé activement à la recherche du prénom, même si la décision finale revenait à la maman. Mais j’ai eu surtout le déclic au moment où j’ai commencé à faire les travaux à la maison. Ainsi, dans la mesure où nous ne disposions pas encore d’une chambre de bébé, je devais aménager une pièce exclusivement destinée à cet effet. Il fallait alors choisir la peinture murale, le revêtement du sol, sans oublier le mobilier.

Et comme nous avons acheté un lit en kit, c’est également moi qui me suis occupé de son montage. Poussette, siège auto, écharpe de portage…Sinon, concernant les affaires et les équipements de l’enfant, nous les avons aussi choisis à deux. Toutefois, le papa ne doit pas seulement s’impliquer avant la naissance, mais aussi après, notamment pendant les premiers mois de bébé.

De ce fait, toutes les fois que je le pouvais, je me proposais régulièrement pour changer les couches. Je lui donne aussi beaucoup le biberon et lorsque mon fils ne faisait pas encore ses nuits, je me relayais avec ma femme. De plus, dans la chambre de bébé, les réveils nocturnes se succédaient. Au fil des semaines, je suis même devenu le roi du bercement et des berceuses.

Écrit par Phyl le dans Actus au fil de l’eau

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : xyykqc6k2p